FUNKY JUNCTION

Forum sur la DEEP PURPLE FAMILY et la THIN LIZZY FAMILY
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
on est la juste pour parler musique....et c'est tout...
Période estivale, le forum se la coule douce il a raison.. un peu de repos, l'équipe du FJF vous souhaite de bonnes vacances... pour ma part je serais heureux de vous retrouver en septembre...Ted

Partagez | 
 

 BLACK STAR RIDERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: BLACK STAR RIDERS    Mer 2 Sep - 23:46




Entamer l'écoute d'un album qui aurait pu porter le nom de "Thin Lizzy"
ne fut pas facile, en ce qui me concerne, tant la charge émotionnelle
fut lourde à porter d'une part et d'autre part, je ne pouvais me
résoudre à être déçu par rapport à cet album que j'attends depuis si
longtemps même si ce dernier porte le sceau "Black Star Riders". Thin
Lizzy est un groupe, qui, je le reconnais m'a accompagné durant ces
trente dernières années tant musicalement que dans d'autres
compartiments de ma vie et fut en quelque sorte le tremplin d'autres
découvertes musicales parce que Phil Lynott était un génie d'éclectisme
et un personnage à part dans le monde de la Musique. Je voulais préciser
que je ne m'étais toujours pas remis de sa disparition.

Remettons
donc les choses dans l'ordre. Les Black Star Riders sont donc un COMBO
composé de Scott Gorham à la guitare, Ricky Warwick au chant et à la
guitare, Marco Mendoza (basse et chant), Damon Johnson à la guitare et
au chant et Jimmy Degrasso (batterie) qui a abandonné la bannière "Thin
Lizzy" pour s'affubler d'un nom, somme toute, ridicule.

Mais bon, passons donc au titre à titre :

All
Hell Breaks Loose : d'entrée de jeu, il convient de toute évidence de
calquer ce titre sur une ambiance lizzienne à la fois dans le rythme
percutant et la tonalité vocale de Ricky Warwick qui n'est certes pas
aussi chaude voire même tropicale que celle d'un Lynott. On y retrouve
en termes de chant un côté Beat Of The Drum un B-side d'un titre solo de
Lynott qui figurait sur le single Old Town. 5/5

Bound For Glory :
le single accrocheur par excellence, est pompé sur le Guilty Of Love de
Whitesnake qui lui-même, fut pompé sur des twin guitars lizziennes. De
fait, l'honneur est sauf pour les Black Star Riders. Un prêté pour un
rendu en quelque sorte. Il y aurait également dans ce morceau un p'tit
quèque chose de Waiting For An Alibi matiné d'un p'tit Get Out Of Here
que cela ne me surprendrait pas. Un brillant solo comme savait le faire
le duo légendaire Robertson et Gorham vient compléter ce superbe
morceau. 4/5

Kingdom Of The Lost : après une magnifique intro
celtique sur un rythme à la Beat Of The Drum, le morceau s'oriente vers
une calvacade celtique et épique de la plus belle des façons (ça sent le
vibrant hommage au grand Phil, lui qui était passionné par les légendes
irlandaises, en particulier le héros mythique Cuchulain). Le tout est
chapeauté par un superbe chant de Warwick. Ce mec me surprend de plus en
plus agréablement. LE MORCEAU DE L'ALBUM. 5/5.

Bloodshot : un
morceau particulièrement bien enlevé peut-être plus conventionnel mais
qui se veut être respectueux d'une certaine mélodie : 4/5

Kissin'
The Ground : un rythme carré et pachydermique : telle est la ligne
directrice de ce titre un peu banal, à mon goût et qui n'accroche son
auditeur guère plus que ça. Attention, cela reste tout de même de très
haute volée en termes de composition. 3/5

Hey Judas : intro
acoustique débouchant une nouvelle fois sur un tempo lizzien très enlevé
sur un phrasé très "lynottien" de la part d'un Warwick transcendé.
Encore un côté Waiting For The Alibi en termes de rythme. Damon Johnson,
fan de Thin Lizzy, depuis toujours, nous gratifie ici d'un superbe
solo, faisant de ce titre un moment fort de cet album. 5/5

Hoodoo
Voodoo : un riff lancinant à la Sha La La se veut être la clé de voûte
de Hoodoo Voodoo, une chanson qui peu à peu, envoûte son auditeur le
tout accompagné par un Jimmy Degrasso en pleine forme. 4/5

Valley
Of The Stones : On change de registre car l'on évolue vers un morceau
bien burné après une intro guitaristique à la Helter Skelter mitonné
vers quelque chose qui aurait pu dévier brièvement vers un Train Kept A
Rollin' pour retrouver de temps à autre quelques sonorités lizziennes.
4/5

Someday Salvation : une ambiance que l'on pourrait assimiler
à celle d'un Dancing In The Moonlight en plus dépouillé et en moins
inspiré. C'est léger et ça s'écoute bien. 3/5

Before The War : On
croirait entendre Gary Moore sur ce titre au rythme syncopé à la
Military Man le tout dans une atmosphère After The War (cet album étant
le plus faible de la période hard du sieur Moore). Un bon titre qui n'a
sans doute pas la saveur de son glorieux aîné, je pense bien évidemment à
Military Man. Ceci dit, le groupe, soucieux d'observer et de respecter
une certaine ligne mélodique nous délivre ici une superbe prestation.
3/5

Blues Ain't So Bad : un titre aérien mid-tempo après ce déluge de décibels jusqu'ici. C'est sympa, voilà. 2.5/5

Right To Be Wrong : un titre bien rentre-dedans assez convenu conclut ce superbe album. 3.5/5

Bilan
général : de toute évidence, All Hell Breaks Loose a comblé toutes mes
attentes car outre le fait que le groupe respecte et défende
scrupuleusement l'identité musicale de son glorieux aîné, qui lorgnerait
davantage vers un Black Rose, celui-ci a résolument modernisé le son
Lizzy en en créant un qui lui est personnel. J'aime cet album auquel
j'attribuerai la note de 17/20 pour cette prise de risque et cette
fidélité à cet héritage qui est tout sauf un fardeau pour notre ami
Scott Gorham.

Finalement, ça valait le coup d'attendre 30 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Mer 2 Sep - 23:48

Ce n'est pas sans émotion que je me rendais lundi soir au concert de Black Star Riders au Trabendo, une salle que j'affectionne tout particulièrement pour sa disposition.
Eh oui, un membre mythique de Thin Lizzy en fait partie à savoir Scott Gorham arrivé sur Nightlife en 1974 et qui, en compagnie de Brian Robertson, fit partie de la paire de guitaristes la plus légendaire du groupe.
Blacky, étant arrivé aux alentours des 17h30, devait encore se demander ce que je foutais, faisant le "pied de grue" devant la salle. Mais encore une fois, la circulation était très dense en ce lundi particulièrement frais. La RN3 et son pont de Bondy ne seront, à mon avis, jamais fluides.

Vraiment très peu de monde s'amasse devant la porte d'entrée. Ca commence bien. Compte tenu du peu de médiatisation de l'évènement et du report du 17 octobre au 4 novembre, certains n'étaient pas forcément disponibles. Mais bon, j'en ai rien à péter car je suis sûr que je vais assister à un excellent gig. Il y aura toujours des oiseaux de mauvaise augure pour trouver un truc qui merde. Ceux qui ne sont pas venus, vont assurément le regretter.

M'enfin, ça "commence aussi bien" pour moi alors que je rejoignais Blacky dans la file d'attente. Une jeune fille, membre du staff du Trabendo accourt pour me signifier de présenter mon billet, étant persuadé du fait qu'il y avait deux rideaux de contrôle. Et voilà, notre Blacky s'écriant tout de go : "T'as voulu gruger, espèce d'empaffé ?????"
Nous rentrons enfin et allons nous poster côté droit, "côté Scott", au 2ème rang. Faut-il se mettre ailleurs ? Blacky veille au grain. On sera là et pas ailleurs. Gare à celui qui viendra nous faire chier sinon c'est la mandale assurée. L'endroit est véritablement clairsemé de têtes connues et vues lors de précédents concerts. J'aperçois Patrick, un ami de Ponpon (ce dernier n'est étonnamment pas encore arrivé), un autre Patrick, un membre éminent de la "Vieille Garde 73" (le trio "infernal" qui a vu le Zep à cette date). Naturellement, le Blacky, n'en pouvant plus, me demande instamment de sortir mon affriolant appareil-photo couleur chocolat afin d'immortaliser l'instant.
Le groupe de première partie dont le chanteur ressemble (et cela en est bluffant) à Phil Lynott est originaire de la région bordelaise et se nomme Backtrack Lane. Délivrant un rock particulièrement percutant et enlevé et ce, grâce à des musiciens ayant envie de tout donner sur ce concert afin de promouvoir leur premier album intitulé Black Truth et White Lies fraichement sorti, les quatre compères, au bout de 40 minutes, sortent sous les acclamations du modeste public du Trabendo.

Je croise Henri qui a eu l'opportunité de bénéficier du package VIP pour 170 dollars. Pour ce prix-là, il a donc pu rencontrer les membres de Black Star Riders, avoir un poster, un tee-shirt, le concert offert et donc un concert acoustique rien que pour lui puisqu'on lui demandait même de choisir les titres qu'il voulait entendre.

Donc, les lumières s'éteignent. Une intro épique résonne dans l'enceinte du Trabendo, les silhouettes des membres du groupe investissent l'étroite scène et c'est donc All Hell Breaks Loose qui entame le set dans une version particulièrement dynamique. Quelle version, franchement !!!!!! D'entrée de jeu, le Scott a la classe et l'élégance d'un guitariste raffiné, qualités qu'il n'a jamais cessées d'avoir.

Et puis c'est parti pour un Are You Ready surmultivitaminé. On ne fait pas le détail chez BSR. En deux temps, trois mouvements, c'est expédié et ce, dans une ambiance bon enfant mais concentrée de la part du groupe. Par contre, le public est chaud bouillant même si nous ne sommes qu'environ 200. Warwick est très en voix et sue déjà comme un boeuf, Mendoza, pour sa part, taquine le public (le son de sa basse me paraît, ceci dit, quand même très fort), Johnson se veut être aujourd'hui l'alter-ego idéal de Gorham qui, pour sa part entre chaque morceau, serre des mains dont la mienne, j'y aurai droit à 3 fois au cours du concert) et distribue des magnifiques médiators (j'en récupèrerai deux dont un que je donnerai à mon pote Blacky). Jimmy de Grasso, pour sa part, assure très bien les parties subtiles de batterie du répertoire lizzien. Brian Downey pourrait aisément lui tirer son chapeau. Un Bloodshot d'excellente facture nous est envoyé en pleine gueule ainsi qu'un Bad Reputation très cristallin sur la partie "twin guitars". Allez hop, un p'tit crochet par All Hell Breaks Loose et c'est un Before The War plein d'énergie (un titre qui, ceci dit, ne m'a jamais fait triper) d'énergie enchainé à Jailbreak que nous offrent généreusement les cinq compères, un Jailbreak puissant, un peu trop peut-être par rapport à une version lynottienne quoique sur le Life, celle-ci paraissait déjà beaucoup plus rapide et moins bien produite que celle du Live And Dangerous. Hooodoo Voodoo est bien sympa mais avec Massacre, on franchit un cap tant cette version se veut être puissante et bien accrocheuse, Jimmy de Grasso s'accrochant comme il peut sur les contre-temps de Downey. Je le répète, il assure bien, le bougre. Après cette décharge d'énergie brute, Kingdom Of The Lost et ses accents envoûtants à la Black Rose nous font nonchalamment sillonner la verte Erin. Evasion garantie tant la version fut lumineuse. Les lights sont vraiment de toute beauté à cet instant précis.
Retour sur l'album de BSR et le 2ème single Hey Judas est interprété avec une efficacité redoutable. Le Warwick est maintenant passé au stade du seau d'eau. C'est dire, s'il se démène, le bougre arborant fièrement son gilet de biker invétéré. Et puis, il y a Johnson, gentil comme tout qui vient nous saluer de temps à autre afin de nous pondre ses soli de tueur. On le sent bien chez Liz.. euh chez BSR, le Damon, radieux comme le soleil levant nippon. Et Mendoza dans tout ça. Sa basse ronfle peut-être un peu trop même sur Southbound (Dieu, que j'aime ce titre !!!!!) interprété par un Warwick véritablement en grande forme vocale puis Kissin' The Ground et Valley Of The Stones déboulent tels des rouleaux compresseurs. Cela étant, ce n'est rien, comparé à la dantesque version d'Emerald qui va atomiser le public du Trabendo, Mendoza, Gorham, Johnson faisant front commun. Une tuerie sonore qui n'assomme même pas les oreilles du Blacky qui en a vu d'autres. Il est vacciné depuis longtemps.
Dernier détour sur All Hell Breaks Loose avec Bound For Glory, le tout premier single balancé de main de maître par un groupe satisfait d'avoir remporté la mise.
Pour ce qui va être la conclusion de ce superbe set, nos lascars nous envoient un Cowboy Song et un The Boys Are Back In Town des plus convaincants pour finalement se retirer juste quelques minutes.

Damon Johnson revient seul pour exécuter une intro fausse (?????) de Whiskey In The Jar rattrapée au vol par Gorham. De toute façon, Lynott a toujours prétendu que le seul guitariste capable de jouer ce titre, outre Eric Bell, avait étrangement pour nom, Midge Ure !!!!!!!! Bref, la version est malgré tout, très bonne même si on en a connu de meilleures. Mais bon, Scott est content parce qu'on a bien chanté....
Bon maintenant, il s'agit véritablement de conclure sur Rosalie comme d'habitude, dirons-nous, et ce, dans un enthousiasme général généré par le contact par un public particulièrement réceptif. Comme Blacky, oui, "on a mis le feu !!!!!" En tous les cas, merci messieurs de nous avoir gratifié d'un super show bien pro et bien carré.

Quelques minutes plus tard, Mendoza, charmant comme à son habitude, Johnson, un mec vraiment sympa, de Grasso puis Gorham apparaissent pour se livrer aux dédicaces et photos de rigueur. Pour le dernier cité, ça fait 34 ans que j'attends ça, oui, je le reconnais, les mots me manquent et l'émotion me gagne peu à peu, Blacky assurait le service de sécurité et s'adressa à un mec qui voulait me griller ("Tu le laisses passer sinon, je t'éclate la gueule !!!!!"). Merci mon Blacky. Certains n'auront pas attendu ce laps de temps pour rencontrer un musicien qu'ils apprécient, moi si. J'aurai mis le temps et c'est donc un rêve qui, en ce 4 novembre 2013, devient réalité, à défaut d'avoir rencontré Phil Lynott (regrets éternels), j'aurai rencontré Scott Gorham. A un moment même, je me suis dit que le grand Phil allait apparaître mais bon, je reconnais qu'à ce moment, je n'étais plus très lucide, Blacky et Ponpon l'ont sans doute remarqué. Il me signe mon Live And Dangerous, vieux de 34 ans et Still Dangerous mais se détourne du Life pour lequel, il me manquait sa signature. Un mauvais souvenir, sans doute, tant cet album a été accouché dans la douleur. Un grand gentleman, ce Scott, malgré tout.

Dans l'intervalle, Mendoza embarque le billet de Blacky dédicacé par tous les musiciens. Le v'là ti pas complètement affolé et même énervé :"Putain, mais ce naze a piqué mon billet. S'il me le rend pas, je lui en colle une."
Il finit par le récupérer dans les minutes qui suivent. Tout est bien qui finit bien. Les quatre compères prennent congé, Warwick était étrangement absent (m'en branle, ce n'est pas lui que je voulais voir) puis Ponpon, Blacky et moi sortons pour aller prendre un p'tit remontant gracieusement offert par notre Ponpon national. Après toutes ces émotions, cela paraissait vital. Tout ça, ça donne soif. Nous finissons la soirée dans une ambiance joviale, plus que joviale même. Le retour en Punto avec Blacky jusqu'à son domicile, s'effectue sans trop d'encombres mis à part le fait qu'une voiture de flics nous fera une jolie queue de poisson, me faisant piler brusquement. Blacky n'a pas eu le temps d'avoir peur..........Moi si....:mrg:

Backtrack Lane




BSR








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Mer 11 Nov - 14:02

BLACK STAR RIDERS : Paris, Flèche d'Or, 10/11/15

Après la réalisation d'un excellent deuxième album, le groupe se présentait une deuxième fois à Paris pour ce qui devait être le point de départ d'une tournée européenne. Mme Phil était littéralement sous le charme de The Killer Instinct surtout pour un morceau intitulé Blindsided et c'est en donc toute logique qu'elle décida de m'accompagner en ce lieu pittoresque qu'est la Flèche d'Or, une ancienne gare de la Petite Ceinture. Pour les plus anciens d'entre nous, cette ligne ferroviaire faisait le tour de Paris qui ensuite fut remplacée par le non-moins célébrissime bus PC. Le trajet en Punto depuis le domicile se fit étonnamment sans trop d'encombres et après un créneau effectué "comme d'habitude" de main de maître, nous retrouvâmes Purplexed puis John.

Un lieu d'un charme évident puisque subsistaient d'une part une horloge........sans aiguilles et d'autre part, ce qui faisait office de guichets, à savoir aujourd'hui le bar selon Purplexed. Nous en profitons d'ailleurs pour immortaliser notre rencontre.


Purplexed, John et moi.

Pour ce concert de BSR, nous avons droit à deux premières parties, la première étant assurée par The Weyers, un duo qui va vite m'ennuyer avec son pseudo métal de deuxième zone. Ce qui n'est pas le cas de Mme Phil qui, elle, apprécie. Ah ça, pour être sympas, ils sont sympas mais bon voilà, j'en profite pour me rendre au lieu d'aisance plusieurs fois afin de passer le temps, regarde rapidement les tee-shirts de la tournée qui ne sont pas transcendants (un merchandising vraiment famélique soit dit en passant...) et discute avec quelques connaissances car bien évidemment, avec les années, on finit tous par plus ou moins se connaître.





Je vais encore plus souffrir avec le deuxième groupe grec répondant au nom ridicule de 4Bitten, combo emmené par une femme à la plastique généreuse. De "généreux", il n'y a que ça puisque sa voix assourdit littéralement le minuscule auditoire à qui elle s'adresse. John et Purplexed ne cessent de lever les yeux au ciel tant cela relève du pur calvaire. Nous sommes littéralement crucifiés devant tant de médiocrité. Dans ce que 4Bitten propose, il n'y a aucune musicalité ce qui est étonnant de la part de BSR, héritiers de Thin Lizzy apôtres de l'harmonie d'avoir choisi un tel groupe. Ca faisait longtemps que je n'avais rien entendu quelque chose d'aussi horrible peut-être depuis Gojira en 2008 en première partie de Metallica à Arras. Certes, le son était puissant et l'on aurait pu accorder quelque crédit aux musiciens mais franchement là, il faut qu'ils virent la chanteuse tant cette dernière est catastrophique. Je ne les ai pas pris en photo. Désolé. Bon courage à ceux qui vont la supporter sur ce leg européen. A l'issue du set de 4Bitten, Steph du BSF et Bruno (ex-journaliste à Enfer Magazine) nous rejoignent afin d'évoquer les dernières news du front. Ca me fait toujours plaisir de les voir.

Une petite demi-heure plus tard, après une intro qui me semble interminable, BSR apparaît enfin sur un Bloodshot (étonnant d'ailleurs de débuter avec un morceau du premier opus All Breaks Loose) d'excellente facture même si je crois dénoter une légère faiblesse vocale de notre ami Warwick sur les lignes du premier couplet, inquiétudes de ma part vite dissipées lorsque nos amis entament un surpuissant Jailbreak. Le vocaliste est de nouveau sur les rails après avoir légèrement dévié de la ligne......De toute façon, dès qu'il y a du Lizzy dans la set-list et cela va être le cas durant tout le concert, le public va répondre unanimement présent. Soldierstown et son rythme lourd et syncopé ravissent le public suivis d'un Charlie I Gotta Go qui, par son tempo, pourraient faire penser à un guilleret Dancing In The Moonlight qui, je vais le regretter plus tard, ne figurera pas dans la setlist. On y avait eu droit en 2013. Les lights sont très minimalistes sauf le projo blanc que l'on se prend en pleine face notamment au début du concert. Celui-là, il est "maximaliste"...........Sympa pour prendre les photos.......

Damon Johnson et Scott Gorham se répartissent équitablement les soli, le premier ayant tendance à évoluer vers un son très "robertsonien" notamment sur un impressionnant Are You Ready et le second étonne puis  envoûte de toute sa classe le public venu le voir. Jimmy De Grasso est quasiment invisible et sans être doté de la subtilité naturelle d'un Brian Downey, celui-ci assure efficacement son rôle de bucheron canadien.











De retour sur le premier album avec l'accrocheur Hey Judas, BSR, promo oblige, revient bien vite sur The Killer Instinct avec un percutant Through The Motions, morceau pour lequel j'attendais tout particulièrement l'interprétation live de l'émouvant passage central. Je ne fus pas déçu. Fait suite une superbe interprétation de Waiting For An Alibi un peu surpuissant à mon goût même par rapport aux dernières versions lizziennes (je parle de celles avec le grand Phil bien évidemment) enchaînée sans temps mort à Hoodoo Voodoo, titre que j'ai toujours beaucoup apprécié. On poursuit avec l'opener et morceau-titre du premier album All Breaks Loose ô combien imparable et l'inévitable The Boys Are Back In Town, Warwick respectant scrupuleusement le débit impressionnant de paroles délivrées en son temps par le sieur Lynott. Quel titre quand même !!!!!!!! Me fait toujours autant d'effet quand je l'entends...Egalement quel bon titre, ce Bound For Glory, premier single d'All Breaks Loose suivi du morceau que Mme Phil attendait impatiemment à savoir Blindsided interprété avec une émotion rare, un titre qui nous amène à penser que BSR a le potentiel suffisant pour se démarquer du carcan lizzien. Un grand moment pour moi également !!!!!!!!! Kingdom Of The Lost qui s'inscrit dans une veine Black Rose, remporte un succès franc et massif et ce, grâce à son tempo entrainant. L'Irlande est venue à Paris !!!!!!!!!!!!!! Finest Hour se veut être l'avant-dernier représentant de The Killer Instinct juste avant un monstrueux Emerald. Les twin guitars de Johnson et Gorham décochent leurs flèches..........d'or  juste avant le solo formaté Robertson dignement exécuté par Johnson..."Dis Damon, il était bon, le biberon estampillé Lizzy quand t'étais p'tit ??????"













On finit en beauté sur The Killer Instinct, Rosalie et Whiskey In The Jar avec un public chaud bouillant, Warwick faisant durer le plaisir à faire participer les quelques spectateurs présents (il faut dire qu'on devait être aux alentours des 200 peut-être 300 personnes au grand maximum...). On s'en fout, on a plus de place.....Un grand moment, ce dernier titre, premier single à succès de Lizzy sorti en 1973 marquant toute la celtitude du groupe.

Au vu et au lu de la solide setlist qu'un roadie a refusée de me donner ("We have to keep it for the tour !!!!" m'a t-il rétorqué de façon peu aimable : "On doit la garder pour la tournée !!!". Je vais te croire, tiens.....), la tournée s'annonce sous les meilleurs auspices même si comme je l'ai dit au tout début de ma review, j'aurais espéré un petit Dancing In The Moonlight. Sera t-elle appelée à changer sur les dates UK ou bien à Dublin ? L'avenir nous le dira même si je pense qu'un petit Black Rose s'imposera pour cette date dublinoise.



Warwick a bien chanté bien, très bien même même si je trouve que parfois, il manque le côté "soul" et la chaleur quasi-tropicale de la voix de Lynott sur les morceaux lizziens. Gorham même si je l'ai trouvé fatigué et magnifiquement épaulé par Damon Johnson, conserve cette classe naturelle. En ce qui concerne la section rythmique, elle se veut être d'excellente tenue avec un Jimmy De Grasso (batterie) et un Robbie Crane (basse) de Ratt qui remplissent parfaitement leur fonction respective.

Bien évidemment comme d'habitude, nous refaisons le concert avec toute la passion qui nous caractérise et prenons également les photos de rigueur pour dire "qu'on y était !!!!!"


Avec Steph du BSF.




Avec Purplexed, John et Steph.

Compte tenu de la prochaine date qui se tient le lendemain à Alès  et que la Flèche d'Or, discothèque de son état, doit être libérée pour céder la place à des jeunes désirant s'y dépenser, le groupe ne s'attarde pas comme il l'avait fait au Trabendo en 2013. Bon, ce n'est pas grave, on les reverra dans deux ans pour un autre concert haut en couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ted
Admin
avatar

Messages : 8271
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 58

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Mer 11 Nov - 17:36

Merci Phil pour ce compte rendu....apparté je le voyais pas comme cela le John... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://funkyjunction.forumgratuit.be
PCH29



Messages : 1130
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Jeu 12 Nov - 7:00

Phil a écrit:
BLACK STAR RIDERS : Paris, Flèche d'Or, 10/11/15
...


Avec Steph du BSF.


Avec les CR complets de Phil, on a vraiment l'impression d'y être, merci l'ami. Faut prendre le temps de le lire en écoutant les albums de BSR par exemple.

Pour l'anecdote, 2 gars avec les 2 tee-shirts de mes 2 groupes favoris (THIN LIZZY et THE ANGELS) sur la même photo, ça me fait plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilou

avatar

Messages : 1944
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 49
Localisation : Fuckin' Nice

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Jeu 12 Nov - 9:43

Merci Penchou respect
@PCH: Tu n' étais pas au formidable concert des ANGELS en juin ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PCH29



Messages : 1130
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Jeu 12 Nov - 18:21

et non !!!!! n'oublie pas que Brest sur la carte c'est tout à gauche, juste avant les states, finistère signifie la "fin de la terre"
heureusement que les parigots sont là pour raconter aux ploucs de province !!!! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilou

avatar

Messages : 1944
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 49
Localisation : Fuckin' Nice

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Ven 13 Nov - 10:16

Qu' est ce que je devrais dire, j' ai fait le déplacement depuis Nice pour retrouver le Penchou Laughing santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Jeu 14 Jan - 23:14

Ricky Warwick va sortir 2 albums solo »When Patsy Cline Was Crazy (And Guy Mitchell Sang The Blues)« et l'acoustique »Hearts On Trees« qui seront disponibles à partir du 26. Fevrier 2016 en tant que Double-CD via Nuclear Blast Entertainment.

Merci à Marcel.


Dernière édition par Phil le Ven 4 Mar - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ted
Admin
avatar

Messages : 8271
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 58

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Jeu 14 Jan - 23:18

Phil a écrit:
Ricky Warwick va sortir 2 albums solo »When Patsy Cline Was Crazy (And Guy Mitchell Sang The Blues)« et l'acoustique »Hearts On Trees« qui seront disponibles à partir du 26. Fevrier 2016 en tant que Double-CD via Nuclear Blast Entertainment.

Merci à Marcel.
il est gentil ce Marcel....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://funkyjunction.forumgratuit.be
PCH29



Messages : 1130
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Ven 15 Jan - 18:27

merci Phil et Marcel pour l'info

J'ai découvert par hasard que Ricky Warwick a fait partie de NEW MODEL ARMY (groupe qu'un collègue de boulot m'a fait découvrir il y a une dizaine d'années et que j'adore).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Ven 4 Mar - 21:35

Sortie le 18 mars d'un EP 5 titres intitulé Echo de Damon Johnson :



Track listing:

1. Dead (D. Johnson/K. Gray)
2. Nobody Usin’ (D. Johnson/J. Troglen)
3. The Waiting Kills Me (D. Johnson/K.Gray/S. Heard)
4. Scars (M. Frederiksen/M. Allan/D. Cannavo)
5. Just Move On (D. Johnson/M. Frederiksen/M. Ruocco)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 3 Sep - 13:43

Le 3ème album devrait s'appeler Heavy Fire et est en ce moment-même enregistré à Nashville, toujours par Nick Raskulinecz (Foo Fighters, Velvet Revolver, Alice in Chains, Rush...), 2ème bonne nouvelle. Batterie et basse terminées, ils en sont aux guitares.





Tournée Irlande/UK annoncée également :


Thursday 2nd March Tramshed, Cardiff*
Friday 3rd March William Aston Hall, Wrexham*
Saturday 4th March Academy, Dublin*
Sunday 5th March Limelight, Belfast*
Tuesday 7th March Ironworks, Inverness
Wednesday 8th March O2 ABC, Glasgow
Thursday 9th March O2 ABC, Glasgow
Friday 10th March O2 Academy, Newcastle
Saturday 11th March O2 Academy, Leeds
Sunday 12th March O2 Ritz, Manchester
Tuesday 14th March Rock City, Nottingham
Wednesday 15th March UEA, Norwich
Thursday 16th March O2 Academy Bristol
Friday 17th March O2 Kentish Town Forum, London
Saturday 18th March O2 Institute, Birmingham*
Sunday 19th March O2 Academy, Bournemouth

* = Special Guests : THE AMORETTES


Merci à John. Very Happy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick.

avatar

Messages : 582
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 53
Localisation : Mazamet 81

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 3 Sep - 17:08

coucou

Salut les Lizzyens....

Après avoir lu l'info de Phil, qui maintenant sonne comme une bonne nouvelle, j'ai lu les comptes rendus de "SES" deux concerts de BSR.
Je félicite une fois de plus le talent de Phil pour nous compter ses aventures,ici à Paris comme à New York. respect respect respect

Et !....n'ayant jamais écouter Black Star Riders (et oui... Evil or Very Mad  hein? bon.) je demande à notre pot You Trucs de m'envoyer la sauce.

Agréable surprise... respect
Je ne vais pas redire ce qu'à déjà écrit Phil plus haut....,c'est le chanteur qui m' impréssionne. bravo
Le gars Warwick m'y ferait croire par moments.
Musicalement c'est bien foutu aussi.....bien sur le son parait "actuel", mais les compos sonne comme du bon Lizzy.

Je saluerais aussi la bonne initiative de ne pas avoir appeler ce nouveau groupe Thin Lizzy.
....on peu avoir jouer "dans", jouer "du".....mais ne nous prenez pas pour des truffes ce n'est pas du...
Ce devrait servir d'exemple à certains. Twisted Evil

Dommage qu'ils ne donnent pas de concert à Brighton....j'ai un pot là bas, ça m'aurais fait un pied à terre et j'aurais pu aller verser une larmes sur la dernière demeure de Gary Moore. Crying or Very sad

Merci donc pour cette découverte!

( Evil or Very Mad ....il était temps....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 3 Sep - 17:50

santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PCH29



Messages : 1130
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 3 Sep - 19:04

super nouvelle pour les fans de TL
j'ai bien aimé les 2 premiers albums de BSR, j'attends le prochain avec impatience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 3 Sep - 22:33

respect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil

avatar

Messages : 4414
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 55

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Jeu 17 Nov - 19:06



Tracklist :

01. Heavy Fire
02. When The Night Comes In
03. Dancing With The Wrong Girl
04. Who Rides The Tiger
05. Cold War Love
06. Testify Or Say Goodbye
07. Thinking About You Could Get Me Killed
08. True Blue Kid
09. Ticket To Rise
10. Letting Go Of Me

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick.

avatar

Messages : 582
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 53
Localisation : Mazamet 81

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Ven 18 Nov - 14:23

cheers

Vraiment très bon ce 1er morceau. respect

Ce chanteur, sans être Phil Lynott bien sur; en à tous le "débit". (comme on dit dans le jargon).
C'est lui plus que la musique, qui amène cette couleur Thin Lizzy. respect

Il me tarde la suite....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ted
Admin
avatar

Messages : 8271
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 58

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 17 Déc - 20:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://funkyjunction.forumgratuit.be
Ted
Admin
avatar

Messages : 8271
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 58

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 7 Jan - 10:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://funkyjunction.forumgratuit.be
PCH29



Messages : 1130
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 7 Jan - 12:33

excellent, il nous tarde d'écouter l'album....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick.

avatar

Messages : 582
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 53
Localisation : Mazamet 81

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 7 Jan - 13:32

PCH29 a écrit:
excellent, il nous tarde d'écouter l'album....

+ 1....... ça fait plais' à voir et à entendre. respect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PCH29



Messages : 1130
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Mer 1 Fév - 22:39

en attendant l'album...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PCH29



Messages : 1130
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    Sam 4 Fév - 22:28

une interview intéressante de l'ami Scott Gorham à propose du nouvel album de BSR :

http://www.musicwaves.fr/frmArticle.aspx?ID=1550&REF=BLACK-STAR-RIDERS-30-NOVEMBRE-16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BLACK STAR RIDERS    

Revenir en haut Aller en bas
 
BLACK STAR RIDERS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» BLACK STAR RIDERS
» Def Leppard + Black Star Riders, Cologne, 28 mai 2015
» Comparatif BLACKSTAR HT5-H / MARSHALL JCM800
» Lazarus Blackstar mini-tour: HEEELLLPPP
» Black Metal - le topic de la haine ordinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FUNKY JUNCTION :: LA THIN LIZZY FAMILY :: DISCOGRAPHY THIN LIZZY FAMILY-
Sauter vers: