FUNKY JUNCTION le forum

DEEP PURPLE FAMILY/THIN LIZZY
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur ce forum illuminé par la lumière divine

 

 BLUE OYSTER CULT

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kilou



Messages : 3914
Date d'inscription : 24/09/2015

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeJeu 11 Juil - 10:19

Enfin un nouvel album!!!! cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Phil

Phil

Messages : 8637
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 58

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Sep - 21:47

Frontiers Music Srl va publier le 24 janvier 2020 un double live "Hard Rock Casino Cleveland 2014”.
formats disponibles : 2 CD+DVD, 3 LP et Blu-ray

"Enregistré le 17 octobre 2014 au Hard Rock Casino de Northfield (OH), ce concert propose un essai très complet et passionnant sur le répertoire de Blue Öyster Cult. Avec plus de 2 heures de musique, le groupe est littéralement en feu et interprète certaines des chansons les plus belles et les plus appréciées de son histoire, sans oublier des passages plus profonds qui raviront les fans.
... Blue Öyster Cult est de retour et propose ce premier concert d'une série de Live qui seront publiées au cours de l'année 2020 et marquera l'un des retours les plus excitants de l'année dans le rock!
"

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Album_10

CD1

1. Od'd On Life Itself
2. The Red And The Black
3. Golden Age Of Leather
4. Burnin’ For You
5. Career Of Evil
6. Shooting Shark
7. The Vigil
8. Me262
9. Buck’s Boogie
10. Black Blade

CD2

11. Then Came The Last Days Of May
12. Godzilla
13. (Don’t Fear) The Reaper
14. Harvester Of Eyes
15. I Love The Night
16. Hot Rails To Hell
17. Cities On Flame With Rock And Roll
Revenir en haut Aller en bas
Kilou

Kilou

Messages : 3914
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 52
Localisation : Fuckin' Nice

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Oct - 12:07

cheers
Revenir en haut Aller en bas
PCH29

PCH29

Messages : 4234
Date d'inscription : 10/09/2015
Age : 57
Localisation : BOUT DE LA TERRE

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeVen 22 Nov - 19:13

BOC is back au trianon le 6 juin 2020 cheers

https://www.rollingstone.fr/blue-oyster-cult-retour/
Revenir en haut Aller en bas
Phil

Phil

Messages : 8637
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 58

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeVen 22 Nov - 19:55

cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Kilou

Kilou

Messages : 3914
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 52
Localisation : Fuckin' Nice

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Nov - 14:45

cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Jo

Jo

Messages : 185
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 44
Localisation : bords de Marne

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Nov - 19:14

cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Phil

Phil

Messages : 8637
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 58

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Fév - 11:47

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Album_10

BLUE ÖYSTER CULT : Hard Rock Live Cleveland 2014

Quand j'ai appris la sortie d'un nouveau live du BÖC, autant le dire, je me suis retrouvé dans un état d'excitation presque incontrôlable. Vous savez, cette impatience qui vous gagne et fait monter le taux d'adrénaline au maximum. Le palpitant s'emballe comme lors d'un rendez-vous galant, vous ressentez des fourmis dans les jambes, pour moi le dernier live valable du groupe restant le mythique Extraterrestrial Live acheté dès sa sortie chez un petit disquaire (qui, malheureusement n'existe plus aujourd'hui) sis à Beauchamp dans le Val d'Oise. Celui de 2002 intitulé A Long Day's Night, ne m'ayant pas laissé un souvenir impérissable.

J'attendais par conséquent la date de sortie avec impatience tout en étant bien conscient que je ne retrouverai pas la magie des trois premiers live (On Your Feet Or On Your Knees, Some Enchanted Evening et donc Extraterrestrial Live). Autres époques donc. "Mais quand même."

BÖC, je les ai vus 2 fois : en 1984, lors du Breaking Sound Festival du Bourget et en 2012 au festival Confluences de Montereau aujourd'hui disparu malheureusement. Et à chaque fois, ce furent des prestations sans faille. J'espérais donc beaucoup de ce live enregistré en 2014 à Cleveland. Que dire donc ? Je ne sais pas par où commencer. Quand certains se sont plus à le qualifier de "tuerie" bien avant sa sortie, mon état d'excitation s'en est trouvé grandi mais après écoute, on a affaire à un live honnête, un "sans plus" auquel il manque la folie des live que j'ai évoqués ci-dessus. Oui, je sais, nous ne sommes plus en 1975, 1979 et 1981, et de toute évidence, le groupe a vieilli et a, contraint et forcé, suite au décès d'Allen Lanier, changé également de line up, un line up qui, reconnaissons-le, se veut être, somme toute, tout à fait respectable puisque outre, nos deux Veterans.....Of The Psychic Wars (titre étonnamment absent de la setlist et là, c'est une faute de goût), il comprend un six-cordiste tout à fait talentueux. Son p'tit nom, c'est Richie Castellano qui s'illustre entre autres sur la très belle version de Then Came The Last Days Of May. A la basse, nous avons un vieux routier nommé Kasim Sulton qui a, entre autres joué avec Todd Rundgren et Meat Loaf et Jules Radino derrière les fûts et ce, depuis 2004 tout de même. Mais bon, voilà, il manque quelque chose, un zeste de folie en particulier chez nos deux tauliers à la fois dans le chant (Eric Bloom) et les soli du Buck.

On ne veut pas comparer mais immanquablement, on est tentés de le faire. "Phil, t'es chiant à la fin.... Laughing " La setlist, malgré la présence des standards incontournables que sont Cities On Flame, The Red And The Black, Hot Rails To Hell, Godzilla, ME262, (Don't) FearThe Reaper, Burnin' For You et Black Blade, est dans son interprétation, poussive, limite ennuyeuse. On se demande à quel moment, ça va s'emballer, tout ça. Bizarre mais je n'avais pas ressenti cette impression lors du concert de Montereau.....On aurait, sans les commander, aussi voulu entendre un p'tit Joan Crawford épique à souhait et un atomique See You In Black (extrait de l'excellent Heaven Forbid de 1998) et un Born To Be Wild en guise de conclusion pour remettre la machine sur les 'Hot Rails To Hell'.

Alors oui, les groupes que nous aimions voire vénérions sont en mode "retraite bien avancée". Eux au moins, vu le temps passé sur la route, seraient à même de toucher leur pension à taux plein s'ils avaient élu domicile chez nous.

Ainsi, leur mode de fonctionnement se résume à donner des concerts presque "pépères". Je le redis "mais quand même", je m'attendais à quelque chose de plus incisif, plus percutant . Restent cette année quatre autres albums live à sortir dont un le 6 mars prochain. Permettez-moi donc de les appréhender et ce, malgré le fait que Blue Öyster Cult reste pour moi un des plus grands groupes américains....."Mais quand même"....., j'aurais voulu ot' chose......


Dernière édition par Phil le Sam 1 Fév - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PCH29

PCH29

Messages : 4234
Date d'inscription : 10/09/2015
Age : 57
Localisation : BOUT DE LA TERRE

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Fév - 12:04

eh oui cher filou, nos groupes préférés vieillissent........... comme nous !!!
on aimerait bien repousser l'age de leur retraite, avec un age pivot à 100 ans lol!
aussi il vaut parfois mieux resté sur leurs vieux live souvent cultes
pour BOC, en plus de leur coffret 17CD dont des live, j'ai ma petite collec de live non officiels (de leur époque dorée) sur mon disque dur externe dans lequels je me replonge de temps en temps
hier, je me suis écouté BOC (et BLACK SABBATH) live à Hartford 1980, et c'était excellent.........
Revenir en haut Aller en bas
Kilou

Kilou

Messages : 3914
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 52
Localisation : Fuckin' Nice

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Fév - 14:16

Concert formidable la dernière fois que je les ai vus, en 2008, qui plus est avec le grand Rudy Sarzo à la basse! cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
beck-bolin

beck-bolin

Messages : 1285
Date d'inscription : 15/10/2013

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeSam 17 Oct - 20:33

voici ma chro du dernier studio du groupe:

Après un album live très très mou du genou, il faut avouer que je n'attendais pas grand chose de cet album..surtout que les deux premiers extraits n'étaient pas des plus remarquable...donc:

1) that was me: bon titre d'intro avec un riff sympa et direct..un bon rock, bref un bon opener!

2) box in my head: bon pas de quoi casser trois pattes à un canard...titre plutôt quelconque...

3) tainted blood: alors là superbe ballade, très belle mélodie, un must! un des sommets de l'album.

4) nightmare epiphany : on enchaine encore avec un titre super, bien rock n roll, le groupe est en forme et le montre sur ce titre!

5) Edge of the world: là aussi un excellent titre au refrain moderne et parfaitement interpreté!

6) the machine : un titre tres classic rock au son moderne impeccable! super titre bien rock!

7)train true : un blues rock du meilleur effet avec un bon harmonica!

Cool the return of ST Cecilia: si le titre laissait présager une ballade ou un titre mid tempo, en fait il n'en est rien et c'est un des meilleurs riffs de l'album qui surgit ici!! le groupe est déchainé sur ce titre très rock n roll!

9) stand and fight : grosse basse vombrissante pour un titre bien heavy limite doom! superbe!

10) florida man : un titre un peu moins pêchu et qui fait retomber le rythme de feu de l'album...Bon titre, correct et reposant...

11) the Alchemist: Après la pause du titre précédent, on repart de plus belle avec un titre tonitruant!! un superbe riff moderne!

12) secret road: un bon titre mid tempo commme BOC sait si bien les faire...propre et sympa!

13) there's a crime: je le qualifierait de bon titre de hard classic rock 70's...pas génial mais qui tient la route

14) fight: très belle conclusion d'un album plein de surprises!

Conclusion:

ce qui frappe d'abord et pourrait résumer tout l'album: modernité
Modernité dans la prise de son qui donne une unité incroyable à l'album, un groupe littéralement revitalisé et rajeuni de 30 ans! des parties de grattes, un jeu de batterie et des lignes de chants incroyables et pêchu comme c'est pas permis!
C'est donc une surprise incroyable que cet album qui nous dit: "eh les gars!! on est encore là pour 20 ans!!"
A suivre de très prêt donc.....

_________________
mon blog: http://onlygoodmusicishere.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://onlygoodmusicishere.blogspot.fr
Phil

Phil

Messages : 8637
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 58

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitimeHier à 15:56

BLUE ÖYSTER CULT : The Symbol Remains

Dix-neuf ans pour publier un album studio ? On ne peut pas dire que le BÖC se soit hâté pour donner un successeur au décevant Curse Of The Hidden Mirror. A sa décharge, le groupe a beaucoup tourné et surtout a déposé ses valises chez un nouveau label qui lui garantira une certaine sécurité discographique à savoir Frontiers Records contrairement à Sanctuary Records qui a fermé boutique.

Il y avait donc du temps à rattraper puisque dans l'intervalle sont sortis un coffret regroupant tous les albums studio (The Columbia Albums Collection), coffret suivi de quatre albums live qui, malheureusement avaient du mal à supporter la comparaison avec leurs glorieux aînés que sont On Your Feet Or On Your Knees, Some Enchanted Evening et Extraterrestrial Live parce que trop mous sauf peut-être le I Heart Theater N.Y.C 2012 un peu plus relevé que les autres.

Alors oui, toutes ces sorties, le groupe nous les avait annoncées via un long message l'an passé mais le plus intéressant résidait, vous en conviendrez, dans la parution d'un nouvel album studio, intitulé, nous le saurons par la suite, The Symbol Remains, un titre qui provient d'une phrase extraite de Shadow Of California que l'on retrouve sur The Revolution By Night paru en 1983.

Bah oui, "le "Symbole reste", est même omniprésent et c'est d'ailleurs ce que l'on voit immédiatement en gros plan sur la pochette réalisée par le talentueux Stan W.Decker, cette croix de Kronos, si problématique au début de leur carrière. Le "Symbole reste" mais le line up évolue sensiblement puisque depuis l'album précédent, le talentueux Allen Lanier s'en est allé vers d'autres cieux. Richie Castellano, guitariste auteur compositeur a grossi, au propre comme au figuré, les rangs du gang new yorkais, accompagné qu'il est de l'excellent et "généreux" Jules Radino à la batterie et le massif Danny Miranda, fidèle bassiste par les fidèles depuis très longtemps qui, certes s'était éclipsé pendant quelques années mais qui, telle une perle, a réintégré son huître préférée.
Les deux "vétérans des guerres psychiques" (la colonne vetébrale du groupe, oserais-je dire) que sont Eric Bloom et Buck Dharma (qui se sont chargés de la production en compagnie de Steve Schenk) sont les deux capitaines du Culte de l'Huitre Bleue, épaulés qu'ils le sont par l'écrivain de science-fiction, John Shirley pour les textes. Deux capitaines qui tiennent fermement la barre et qui savent de toute évidence où ils vont, vers quel(s) univers ils désirent explorer, emmenant dans leur sillage leurs comparses sur des terrains aussi éclectiques les uns que les autres. Ainsi, au gré de l'écoute de cet opus, on s'engage sur du gros métal très sombre avec un That Was Me (mâtiné d'un passage reggae fort bienvenu) sur lequel intervient assez discrètement le batteur historique du groupe, Albert Bouchard ou bien encore un Stand And Fight et un The Alchemist d'une classe absolue qui se termine sur une cavalcade endiablée, typique de la maison "Blue Öyster Cult" (on sait où on est) mais dotée d'un son résolument plus moderne.

On s'aventure aussi sur quelque chose aussi de plus guilleret et sautillant (grâce aux joutes livrées par nos deux artilleurs en chef) via le pétillant Nightmare Epiphany qui assurément, vous mettra de bonne humeur avant de partir travailler. On tape du pied, on a presque même envie de danser..........en solo, p***** de virus oblige, mais bon, c'est frais, ça vous esquisse un large sourire pour la journée. Il en est de même sur la mélodie quelque peu "sucrée" de Florida Man interprétée par le sieur Dharma. Le Buck, il a toujours été friand des morceaux un peu "poppy" lui gratifiant par le passé un succès guère négligeable, celui de Burnin' For You pour ne pas le nommer et donc là, il réitère de fort belle façon avec également ce Box In My Head sur un tempo plus que rapide. Et là, on retrouve un Buck brillant en termes d'interventions.

Ce qui interpelle via cet album, c'est l'omniprésence de Richie Castellano dans le processus de composition (7 titres sur 14 à son actif). Pas mal pour un soi-disant "nouveau" membre présent depuis véritablement 2004. Bref, notre gaillard s'est vraiment investi dans ce qui s'est avéré être plus qu'une contribution sur The Symbol Remains notamment sur cette jolie ballade Tainted Blood (une "power ballad" qu'on appelle ça, paraît-il) qu'il interprète non sans émotion. Encore un bel effort de composition et surtout un joli brin de voix. The Machine, un hard rock qui se veut très carré mettant une fois de plus en avant tout le talent du monsieur. Il ne s'arrête pas en si bon chemin puisque la compo qui suit, The Return Of St Cecilia atteint vraiment des sommets permettant à son alter égo, Dharma de lui livrer un combat guitaristique sans merci comme au bon vieux temps de Born To Be Wild. Un combat qui se poursuit sur le titre suivant, Stand And Fight sur une rythmique de plomb qu'un groupe comme Metallica n'aurait pas reniée. Puis viennent Florida Man et sa mélodie poppy que j'ai évoqués plus haut.

On tape également dans un registre rock and rollien et ce, grâce à Train True (Lennie's Song) mais aussi dans un certain groove avec Edge Of The World agrémenté cela étant de choeurs dispensables. La voix de Bloom y est presque épileptique, miaulant presque sur certains phrasés.

There's A Crime lorgne quant à lui, et ce, grâce à ce rythme saccadé vers un Kick Out The Jams (déjà repris soit dit en passant sur le live Some Enchanted Evening) en moins saignant mais qui séduit son auditeur notamment lors de l'intervention du redoutable Danny à la basse. L'album se termine sur un mid-tempo fort agréable (Fight) mais pas transcendant en même temps. On ne peut pas être génial à tous les coups. Grâce à l'ami Castellano qui a su re-dynamiser les troupes avec des compos inspirées et efficaces, chose qui n'était pas arrivée depuis un certain temps, le groupe nous propose un album au final moderne, "é(lec)clectique" aussi (qui ne justifiait pas forcément une attente aussi longue.....), tendant à démontrer que les New Yorkais ont encore des choses à dire. En espérant que le prochain opus ne sera aussi long à venir.....Pour le coup, l'impatience me gagne.....Surtout, j'aime de nouveau les huîtres....... Laughing

BLUE OYSTER CULT - Page 2 Blueoy10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




BLUE OYSTER CULT - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BLUE OYSTER CULT   BLUE OYSTER CULT - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
BLUE OYSTER CULT
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FUNKY JUNCTION le forum :: AUTRES RUBRIQUES :: AUTRES MUSIQUES-
Sauter vers: